La guerre, et après ?

Sébastien, un ami blogueur, s’interroge sur la difficulté de « vivre après la guerre » dans nos sociétés qui espèrent se protéger de tout.«  Se faire…

La guerre, et après ?

Guillaume Ancel a partagé sont expérience de soldat de retour de théâtres de guerres.

Ce Sébastien dans l’article, c’est MOI ! Je suis vraiment ému d’apparaître dans un de ses articles. Je lui ai posé ces questions car je souhaite écrire 4 nouvelles sur des soldats de retour de guerre, avec emphase sur le stress post-traumatique et la difficulté de réadaptation à la société civile.

Je vous laisse avec cet article de Guillaume Ancel en espérant qu’il vous éclaire sur la mentalité que peut avoir un soldat de retour d’intervention.

Jaskiers

9 réflexions sur “La guerre, et après ?

      • Je comprends pourquoi tu lis beaucoup de récits de guerre, et pourquoi ce sujet est important pour toi, c’est un sujet très sensible.
        Tu sais je conserve les faits de guerre de mon arrière grand-père lors de la première guerre mondiale, et bien je peux te dire que ça fait froid dans le dos.
        Les actes de bravoure (dont souvent des tueries, ou des sauvetages dans les rangées ennemies)et ce qu’il a dû supporter pour revenir vivant je ne peux même pas l’imaginer…
        J’ai même les lettres qu’il envoyait depuis Verdun, c’est très précieux pour moi.
        Il a reçu de nombreuses médailles mais ce n’est rien à côté du traumatisme et de ses blessures nombreuses qui ont amené à lui ôter une jambe…
        C’est le monsieur de l’article « le jour où j’ai googlelisé ma grand-mère »
        je t’embrasse fort
        Corinne

        Aimé par 2 personnes

      • C’est extrêmement touchant de lire ton commentaire car je viens de finir un livre sur la Première guerre mondiale et rien que de lire ton commentaire, on vois à quel point la guerre marque encore nos familles des décennies après…
        Ces lettres et ces décorations sont de véritables trésors, j’en ai vu des lettres de Poilus et je suis toujours impressionné par leurs belles écritures malgré les conditions terribles dans lesquels ils les écrivaient.
        J’imagine même pas la difficulté pour ton arrière-grand-père d’oublier ces horreurs. Surtout quand physiquement, le corps est marqué et meurtrie par la guerre. Comment expliquer ? Et peut-être qu’à la fin, on n’a plus la force ou les mots pour expliquer…
        Je sais pour ma part que mon arrière-arrière-grand-père paternel est mort lors de la première guerre mondiale mais je n’ai malheureusement rien pour me rappeler de son sacrifice…
        Encore merci pour ton commentaire émouvant…
        Bonne fin d’après-midi à toi !

        Aimé par 2 personnes

  1. Merci pour le J’aime. J’ai lu cet article et l’ai suivi sur l’autre blog. Travail fascinant, vous avez posé des questions intéressantes et souvent sans réponse. J’ai transmis les liens à un universitaire que je connais qui étudie la mémoire et les traumatismes.

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup ! J’apprécie beaucoup que vous ayez partagé ces informations à un universitaire, j’espère que cela l’aidera ! Malheureusement, j’ai posé beaucoup d’autres questions à Mr Guillaume Ancel mais il n’a actuellement pas le temps pour me répondre.
      Passez une agréable journée ! Et encore merci !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s