Seule dans l’herbe.

Je la vois, assise en tailleur au milieu de l’herbe, bien qu’il y ait des bancs et des tables de pic-nique, et elle se dandine, seule.

Un gros casque sur les oreilles, un joint se consume lentement entre ses doigts. Ses cheveux châtains sont coiffés en deux nattes, une à gauche et une à droite, encadrant presque son visage.

Les yeux fermés, elle danse assise, secouant ses épaules, remuant la tête. Elle sourie parfois, levant sa tête en direction du soleil.

Les gens passent, la regardent mais ne bronchent pas. Elle est dans son monde à elle, dans son truc. Étonnamment, personne ne rigole ou ne semble la juger.

En elle nous envions peut-être son courage, courage d’être dans son truc à soi en public. Elle ne gêne personne.

Elle semble en transe, et à l’observer, vous pourriez aussi tomber dans une sorte de zone rien qu’à vous. Je ressens cette chose, je suis heureux pour elle, elle fait ce qui la rend heureuse sans se soucier du regard des autres. J’ai quelques angoisses, celle qu’un homme vienne la déranger dans son trip. Elle ne demande rien à personne, n’embête personne, les yeux toujours fermés, j’ai peur qu’un type qui se prends pour un Don Juan, un de ces hommes qui se croient tout permis, comme boire une canette de bière pour la jeter dans le cours d’eau pas loin, ne vienne la déranger. Mais si un homme l’approchait ? Mais si ? Elle se fiche des « mais si ». Son audace à être dans son monde éloigne les gens qui ne sont pas invités à partager ses moments. Heureusement, tous le monde passent son chemin sans l’embêter. Heureusement, ils semblent tous pressés.

Je ne la regarde que par intermittence, je ne veux surtout pas avoir l’air d’un de ces types bizarres qui fixent les femmes. Mes mon regard est irrésistiblement attiré vers elle et sa danse.

Depuis que je l’ai vu, je me demande quel genre de musique elle écoute. J’imagine qu’elle plane sur du M83. Enfin, c’est le genre d’effet que ces musiques me font.

Je m’imagine être un photographe de rue, la prenant en photo puis aller lui demander si elle est d’accord avec ça et pourquoi pas tirer un latte de son joint si elle me le propose. Où même entamer une conversation. C’est là que je bloquerai, lui demander si elle fait ça souvent, lui poser des questions sur cette activité qui semble la rendre heureuse me mettrai mal à l’aise. Je ne voudrai pas qu’elle pense que je la juge. Au final, c’est plutôt de l’admiration. Et elle n’a pas à se justifier.

Je m’allume une cigarette, je la vois bouger son buste lentement de gauche à droite, les bras écartés, les mains dessinant de souple et gracieux mouvements, elle est tranquille, carrément dans un univers différent du nôtre.

Moi, je suis assis sur une table de pic-nique gravée d’insultes et de noms, une cigarette à la main, tendu mais fasciné. Je suis tout le contraire de cette femme, et pourtant j’aimerai avoir cette confiance, de danser et d’être dans mon monde, au milieu des gens et de leur jugements.

On peut être différent de quelqu’un, diamétralement opposé et s’admirer, se respecter, s’envier même.

Je me lève et je repars, j’espère qu’elle continuera à s’évader de cette manière, sans personne pour la gêner. J’espère un jour atteindre ce degré d’amour propre.

J’espère, et elle, agit.

Respects.

Jaskiers

Joyeux Noël !

Le père Noël est venu pour Roméo. Le pauvre a passé un mauvais quart d’heure…
Un nouveau jouet !
Encore un autre ?
Attends encore ?
Décidément, Roméo a un different à régler avec le père Noël !
En plein zoomie ! Jamais eu autant de cadeaux !
Joyeux Noël à vous de la part de Roméo et moi ! Une pensée à ceux qui sont seul(e)s, qui ont perdu quelqu’un et les plus démuni(e)s.

Jaskiers

Un an que mon Roméo est à la maison !

Roméo il y a 1 an !

Cela fais déjà un an que j’ai ce petit être adorable à la maison !

Je me rappel la première fois que je l’ai vu, il est directement venu se blottir dans mes bras, ce petit être minuscule et adorable.

Notre toute première rencontre !

Ça a été un challenge pour toute la famille, élever un chiot, ou n’importe quel animal, c’est du travail, des responsabilités (le veto par exemple), de la patience de l’attention.

Bébé Roméo !

Maintenant, ce petit chiot et maintenant un chien !

« Draw me like one of your french girls ! »

Je profite de cet article pour dire certaines choses énervantes que l’on entend quand on a un chihuahua, et ces choses énervantes… bah vous les avez peut-être déjà dis ! Voici un petit florilège :

– Ah ! Tu as un chihuahua ? Tatatata La Chihuahua ! Tatatalala ! Chihuahua ! Oooooh Chihuahua !

D’une, tous le monde fait cette remarque, niveau originalité c’est ras des pâquerettes. De deux, vous avez l’air vraiment con à chanter.

– Oh tu as un chihuahua ! Comme Paris Hilton !

Oui et ? Britney Spears, Madonna, Demi Moore, Marylin Monroe, Mickey Rourke et une quantité d’autres célébrités ont eu des Chihuahuas ! Et ces chiens ont (ou avaient…) sûrement un compte en banque plus gros que le nôtre ne le sera jamais !

– Ah t’as un Chihuahua ?! Ils sont méchants et agressifs ces chiens !

Non. Bon, pour être honnête le miens n’aime pas beaucoup les gens ni les autres chiens mais jamais il n’attaquera, jamais il ne vous mordra. Il préfère japper quand vous vous approchez trop près de lui et il grogne si vous n’avez pas compris le message et recule. Jamais il n’attaque. Il se défendra quand il n’a pas moyen de s’échapper mais arriver à ce point, les signaux qu’il vous a envoyé sont largement suffisants pour savoir qu’il ne veut pas de vos caresses.

Nous en avons parlons à un vétérinaire qui nous as dis que c’était sa mentalité, sa personnalité.

Un bébé d’amour ! Un vrai !

Il est très protecteur envers nous, sa famille, très possessif même, il est collant et déteste être seul.

Quand je lis ou j’écris, soit il m’apporte un jouet parce qu’il veut jouer (il est tous le temps prêt pour un Tug of War !) soit il se colle à moi et pique un roupillon. Ce que j’adore c’est qu’il a un grand cou et il le pose sur votre bras ou sur vos cuisse et il s’endort. Il rêve beaucoup, il pousse des petits jappements et ses pattes courent dans le vide !

En plein roupillon !

J’ai pas mal de livre dans l’appartement et jamais il ne marche dessus ou ne les mords. Il est extrêmement intelligent, j’ai eu plusieurs autres races de chiens dans ma vie mais lui à l’air de comprendre tellement de choses. Intelligent aussi pour faire des bêtises, comme cacher des chaussettes dans son panier, émietter des mouchoirs en papier (préalablement volé ! ). Et on ne le vois jamais faire ! Par contre, nous constatons les dégâts ! Un chihuahua cleptomane !

Bébé Roméo

Quand nous jouons, c’est un sacré bagarreur ! Il est agile, rapide, utilise ses pattes pour prendre le dessus. Il défonce tout ses jouets, rien ne résiste à ses petits crocs ! Le Chihuahua a l’air fragile mais il est fort et résistant ! Une vraie teigne !

« Arrête de lire, c’est l’heure de jouer ! »

Autre preuve de son intelligence ; chacun de ses jouets a un nom et il les reconnaît ! Bon parfois il se trompe mais la plupart du temps, si vous lui demandez de ramener Juliette (son doudou préféré évidemment !) vous le verrez plonger dans son panier et ramener Juliette, deux fois plus large que lui et la poser près de vous !

Bébé Roméo en plein sommeil. Il a grandit tellement vite !

Il nous fait la fête quand on rentre, jappement et bisous. Il adore faire des bisous, c’est son truc, après tout, il ne s’appelle pas Roméo pour rien ! D’ailleurs, il adore regarder par la fenêtre, il se redresse derrière les rideaux, comme un humain, et parfois jappe sur les gens qui passent, une vraie commère ! Mais je pense qu’il guète l’arrivé de sa Juliette…

Aussi, quand il se repose et qu’un bruit succinct le réveil ou que quelqu’un ou quelque chose fait trop de bruit il soupire… comme un humain !

Ce petit article pour mon Roméo, partenaire de lecture et d’écriture. Souvent, Roméo est à mes côtés quand je rédige un article ou quand je lis, mon adorable partenaire littéraire ! Même si il lâche parfois de mauvais pets et qu’il lui arrive de faire un tout petit pipi quand il est trop content. Et de réclamer à manger ! Il adore les petites friandises mais avec parcimonie car oui, il n’est pas bien grand mais son appétit est énorme !

On a l’impression d’avoir un bébé humain à la maison, son caractère et ses manies nous en donnent l’impression. C’est troublant !

Merci mon Doudou, où mon Poupou comme dirait mamie, d’être là, adorable, fidèle et de nous apporter tellement de joie et des moments de franches rigolades ! Je t’aime fort !

Roméo fait le beau ! Pour un peu de nourriture, il peut vous faire tout un spectacle. Du coton arraché d’un doudou juste en dessous de lui… (et pour les plus observateurs, vous pouvez voir que je lis actuellement « Ulysse » de James Joyce. Pas une lecture des plus simples !)

P.S. : Je crois que Roméo ambitionne la place de Président de la République, vous saurez pour qui voter l’année prochaine ! Et avec lui, on va pas avoir le temps d’être déçus ! Bisous et friandises pour tous le monde ! Beaucoup de jeux et de farniente !

Jaskiers